Thaïlande, cap sur les îles du sud

Ko tao, coup de coeur!

L’île de la tortue, pas trop fréquentée, offre de belles criques aux eaux cristallines. Même si les coraux ont malheureusement souffert, les poissons et aussi les requins sont au rendez-vous.  C’est Jérémy qui a vu le requin à pointe noire le plus près (à  2 mètres de distance)! Inoubliable!

Le moyen de transport le plus répandu ici, c’est le scooter (bi, tri ou quadri -places).

 

 

Bon, alors on tient à vous rassurer côté culinaire la Thaïlande c’est un régal. Notre coup chapeau aux cuisiniers de Paprika à Ko Tao (notre cantine préférée!): red curry, green curry,pad Thai,  papaya salade… mmmmmmmmmm!

 

 

Vendredi, Crusoé et Robinson:

 

 

Le sud de la thaïlande essuie une tempête fin octobre et nous restons 5 jours de plus sur Ko Tao en attendant la reprise du trafic maritime. Record du transfert le plus long: Ko Tao/ Ko Lanta 18h de trajet en commençant par un bateau de nuit (avec vagues de 2m!), tuk tuk, bus, bateau, et tuk-tuk à nouveau……..ouf!

Ko Lanta, b’coup de vagues!

 

 

Pas de super fonds sous-marins, mais de forts rouleaux qui nous remuent sens dessus dessous. Les adeptes des vagues se régalent à body-surfer sur les vagues!

 

 

Une belle rencontre lors de notre excursion aux 4 îles (un p’tit clin d’oeil à Virginie Manu et leur petit Youdi avec qui Baptiste a bien joué).

 

 

Ko Pee Pee, coup de bambou!

Bof, très cher depuis le tournage du film « la plage », trop de monde, et pas de poissons contrairement à ce qui était annoncé. Juste 48h sur cette île que d’autres ont l’air d’apprécier puisque tout est complet! Pas pour nous!

 

 

dernières photos de la Thaïlande que nous quitterons tout prochainement pour la Malaisie. A bientôt pour de nouvelles aventures asiatiques!

 

 

Commentaires (23)

Chiang Mai (Thaïlande Nord)

10 heures en bus de nuit pour rallier Chiang Mai, pas évident de dormir sauf pour Baptiste qui trouve le sommeil allongé dans le couloir du car. Le chauffeur a bien roulé et nous arrivons à 5h du matin au lieu de 6h30. Résultat: on arrive comme des zombies à la gare routière, on s’embarque dans un taxi-pick up et direction le premier hôtel venu pour finir cette dure nuit.

Chiang Mai est une petite ville très agréable qui offre de multiples possibilités de découverte. Cela commence par le tour des fabriques artisanales:

La soie : elle vient des cocons des vers à soie.  On extrait les fils des cocons en les faisant chauffer dans l’eau. Les fils sont ensuite teintés puis tissés.

Le teck: superbement sculpté.

les éventails : des baguettes taillées dans le bambou sur lesquelles est collé du papier ou du tissu.

Au marché on peut tout trouver:

Un petit ver à croquer?

dragon fruit

Chaque matin on fait le plein de vitamines chez notre marchande préférée!

Il y a le choix de moyens de déplacement: le pousse-pousse, le tuk-tuk, le taxi-pick up ou le scooter.

Début septembre, c’est la fin de la mousson. On a en général une bonne pluie en fin de journée et une température assez élevée nuit comme jour ( environ 35°). Une très forte humidité dans l’air ça a l’air de plaire aux orchidées!

Une semaine sous le signe de l’éléphant:

En visite au Maesa Elephant Camp, on assiste à un spectacle qui nous fait découvrir des compétences pour le moins inattendues chez les pachidermes. Les éléphants jouent au foot, aux fléchettes, au basket, font de la peinture… Epoustouflant!

C’est parti pour deux jours de trek dans la jungle avec un guide génial et une  bonne équipe (Adam l’Australien et Ross le British se joignent à nous). Marche de 3 heures dans la jungle et dans les rizières avant d’atteindre le camp Jumbo perdu dans la nature. Balade à dos d’éléphants dans la montagne (Accrochez-vous ça secoue quand même pas mal!). Celui de Thomas, Sylvain et Baptiste est affamé ;il arrache carrément des moitiés d’arbre sur son passage. Au retour un petit bain avec notre ami Jumbo.

Après un green curry chicken (poulet sauce curry vert), un mélange de légumes et d’ananas sautés,  tout le monde (ou presque) se couche sous sa moustiquaire dans une hutte en bambou ouverte sur une vue panoramique. Splendide!


Le lendemain cap sur les cascades, le rafting et le radeau en bambou.  Ce furent deux jours forts en sensation et en dépaysement.

De chemins en rencontres:

RETROUVEZ LE CARNET DE VOYAGE DE JEREMY DANS LE NUMERO DE SEPTEMBRE (2010) DU MAGAZINE GEO ADO.

Commentaires (12)

Nouveau depart

La date est enfin arrivee! Nous repartons pour un tour du monde (version 2). C’est le casse-tete pour mettre le necessaire dans les bagages sans depasser les restrictions de Ryanair (notre 1er vol). Coupe seche dans la liste prevue. Grosso modo il y a pour chacun: 5 slips, 1 maillot, 5 tee-shirts, 2 shorts, 1 pantalon, 1 sous-pull, 1 polaire et une veste. Le plus lours ce sont les livres (guides, bouquins scolaires et un peu de lecture). A quoi s’ajoutent les affaires de toilette, la pharmacie, 2 serviettes ultra-minces, des petits jeux, la tente, les duvets et les 2 ordi pour bosser les cours du cned sur CD, et puis c’est tout! Mais cela pese tout de meme 73 kg!

 

 

 Deux jours a Londres, le temps d’attendre notre vol pour Bangkok. En essayant d’economiser un maximum, on finit tout de meme par depenser 450 euros en 48h. Un hotel moyen mais en revanche bien place, ce qui nous a permis de visiter le museum d’histoire naturelle, Hyde park et Buckingham palace.

 Ce voyage commence par un formidable accueil a’ Bangkok chez Kiet, le cousin de nos amis Franck et Charlotte (merci pour le contact!). Le premier jour est consacre a’ la visite du temple Wat Pho (celui qui abrite entre autres le Boudha allonge de 46 m). On y croise des eleves bonzes( Les femmes ne doivent pas toucher les moines) et des eleves de tous ages en uniforme.

 

 

 

 

 

 

 

 Pas de couverts, il va falloir s’habituer aux baguettes. Les enfants apprecient la soupe de nouilles et le pad thai meme s’ils sont surpris par la combinaison sucre-epice.

Visite du quartier chinois en tuk-tuk

Le lendemain de notre arrivee Thomas a 11 ans. Notre hote nous amene dans un restaurant ou’ l’on commande les ingredients de son choix a’ faire bouillir dans la marmite au centre de la table. Original! Et pour le dessert le staff entonne un Happy Birthday pour notre Thomas ebahi devant son banana split. Merci Kiet qui nous amenera au bowling pour finir la soiree!

Un petit montage de Theo, le pote de Jeremy. Un petit genie de l’informatique.

 

Commentaires (11)