Dernières semaines sous les cocotiers

  « Voici la dernière partie de Mooréa! Un jour on a fait une rando super. C’est la rando des 3 cocotiers, normalement elle dure 20 minutes mais avec les Basillais elle a duré 2 heures ….avec les plans à la païpaï il y a toujours plus!! A un moment il y avait une petite forêt de bambous géants, c’était impressionnant!

Arrivés au sommet d’une montagne, on voyait des deux côtés de l’île et le vent soufflait fort là-haut… (extrait du cahier de voyage de Thomas)

 

dauphins et tortues:

Le Dolphin center propose des rencontres aquatiques avec nos amis les dauphins. Nager avec un dauphin est une expérience unique qui nous tente beaucoup….mais finalement à l’annonce du prix (500€ la demi-heure par personne), nous nous persuadons que de les voir de l’extérieur c’est franchement mieux!!

Le complexe abrite aussi un centre de soins pour tortues.

journée de la fête des mères à la paroisse protestante près de Haapiti:

Nous sommes invités à la fête par les amis rencontrés à la pétanque. Tout le monde est sur son 31. Le temple est rempli, et les chants résonnent jusqu’au dehors. Seul hic, la messe est en tahitien!

Après la cérémonie, c’est le repas traditionnel autour du cochon fumé.

Dernier envoi pour le cned. L’année scolaire est terminée. Nous sommes fiers de nos élèves qui ont su faire preuve d’une grande autonomie. De très bons résultats alors que les conditions matérielles pour travailler ont souvent fait défaut. Il a fallu s’adapter à chaque fois (pas de table, pas d’électricité pour recharger les ordis, plus qu’un ordi pour 2, ….). Mais des profs toujours au top et jamais absents au grand déplaisir des enfants!!

On dit au revoir aux palmiers et aux plages de rêves, sans oublier Janty notre chien d’adoption depuis un mois.

Les sacs à refaire une dernière fois pour la conquête de l’ouest américain. See you soon in USA!

Commentaires (15)

Moorea, « le lézard jaune »

 Mooréa, l’île la plus proche de Tahiti vaut bien le détour. Beaucoup moins développée que sa grande soeur, elle offre donc plus de nature et de calme. On comprend aisément que de nombreux polynésiens aient pris l’option d’habiter sur Mooréa et de faire la navette quotidienne pour aller bosser sur Papeete.

Une des plus belles plages de Polynésie (près de l’aéroport)…… « Aïe, aïe, aïe, là je sens qu’on va faire des jaloux! ….Ah,bon??C’était déjà fait!!??? »

 

Nous élisons domicile dans un petit faré en baie de Cook à PaoPao. De notre terrasse, vue à la fois sur les montagnes, les champs d’ananas, les cocotiers et la mer.

Rencontre avec des gens du cru, très sympas: pêche au filet avec « Tatie » et Manutaï. Les petits poissons n’attendent pas longtemps pour être dévorés tout crus dans le lagon.

 

 

Et chose extraordinaire pour nous, mais tout à fait banale ici: de grandes raies grises viennent participer au repas, elles nous frôlent et se laissent facilement caresser!

 

Le plat local c’est l’uru, le fruit de l’arbre à pain qui ressemble un peu au goût de la chataigne. De toute façon les denrées alimentaires sont tellement chères (le double d la France) que nous essayons de manger très local. La preuve en images:

 

Balade au belvédère, avec la visite du lycée agricole où sont cultivés ananas, pamplemousses, bananes, tomates, …

 

Vue sur les deux baies Opunohu à gauche et Cook à droite.

 

Bon, c’est pas tout mais on a encore un petit bout de chemin à parcourir! A plus!

Commentaires (21)

D’île en île

Pour la dernière quinzaine à Papeete, programme chargé avec l’ascension de l’Aorai, point culminant de Tahiti. Pas de nuit au refuge finalement car la météo ne s’annonce pas très bonne et nous avons un souvenir assez glacial d’une nuit en refuge à l’Aorai vêtus d’un simple paréo!! Pas de récidive!Paysage magnifique et vue plongeante sur Papeete et la mer.

 Enfin le grand jour est arrivé: LES 5 ANS DE BAPTISTE!!!!!

grande fiesta à la copropriété avec les copains: punch, barbecue, salades et gâteaux. Tout le monde a participé. Baptiste est aux anges! Merci les amis pour ce grand moment!

Le petit chef vous présente sa glace  à  la vanille de Tahiti!

l’arbre à cheveux:

ça y est, on a investi en Polynésie: achat de motus aux Marquises, et de fermes perlières aux Tuamotus…… au monopoly tahitien.

Moins de chance avec les meringues….. Les enfants décident de faire des meringues, branle-bas de combat en cuisine, oeufs en neige et préchauffage du four. ….Tout va bien….jusqu’au moment où se dégage une odeur bizarre de plastique fondu. D’où cela peut-il bien venir??? ………….ARRRRRGGGGGHHHHHHHH! c’est l’ordi qu’on a caché dans le four à cause des cambriloages répétés dans l’immeuble. Dégoûtée, j’ai moi-même mis le feu à mon ordi!!! INTERDIT DE RIRE, SVP!!!

 Huahiné:

Départ pour une île sous le vent dans un bateau de fret. Pour se déplacer en Polynésie 2 choix s’offrent à vous: l’avion à des prix astronomiques, ou des places au compte-gouttes dans les bateaux de marchandises. Bien sûr pour nous ce sera l’option B. Embarquement sur le HAWAIKI NUI le jeudi à 16h pour une arrivée à Huahiné le lendemain à 18h.Le capitaine est d’ailleurs tout surpris de voir nous embarquer en famille pour 24h de mer, il nous demande si on a bien compris!Les déchargement nous donne l’occasion d’accoster à Bora Bora, Raiatea et Tahaa. Croisière à prix réduit!

 

 

 

 

Les anguilles aux yeux bleus  sont des poissons sacrés à Huahiné. On peut les toucher mais impossible de les attraper tellement leur peau est visqueuse!

Thomas et son coquillage, sorti de l’eau juste pour la photo.

confection de panneau en feuilles séchées pour le toit

 

Visite d’une ferme perlière:

Pour obtenir une perle, le travail consiste à introduire en moins d’une minute une petite bille et un morceau de « manteau noir » dans la poche à oeufs de l’huître. Celle-ci va se sentir menacée par ce corps étranger et le recouvrir de nacre. Les couleurs varient du gris très clair au gris anthracite avec des nuances de jaune, de vert ou d’aubergine. Les prix de la perle de Tahiti sont eux aussi très variables, de 30 à des milliers d’euros!!

 

 

 

 

Commentaires (10)

chez les Vahinés

Nous revoilà à Tahithi 15 ans plus tard. Toujours cet accueil chaleureux dès la descente de l’avion sous des airs de youkoulélé. Olivier  vient nous chercher avec les traditionnels colliers de bienvenue. Les Lambescains se retrouvent à Papeete, le monde est petit quand même!!

Notre deuxième nuit sera plutôt courte, puisqu’à  4h du mat’ sonne l’alerte tsunami. Tout le monde doit aller se réfugier dans la montagne pour se mettre en sécurité. Heureusement nous sommes avec des habitués qui ont tout prévu: café, biscuits, fruits, …

Coup de bol, on a trouvé un appart à louer à un prix plus que raisonnable (assez rare ici). Voici la vue depuis la terrasse: la mer, Mooréa et aussi la route. Beaucoup de circulation aux heures de pointe! Ceux qui doivent aller travailler sur Papeete doivent se lever à l’aube pour passer au travers des bouchons!

un p’tit délire costumé

Le chef Sylvain vous propose carpaccio de thon blanc et mille-feuille de tomate

Les maîtres glaciers en cuisine….

Dimanche c’est le jour du marché à Papeete:

 

 

la pirogue (va’a) c’est le sport national :

balade aux trois cascades:

 

 

 Plage de Papara:

Dans notre petit immeuble, les voisins sont super sympas. Tout le monde s’est trouvé des copains. Un dimanche festif pour l’anniversaire de Taïna à la plage. Maururu les amis!

 

Commentaires (21)